Lumière

Lumière

« J’ai 54 ans et ma génération semble passer d’une euphorie de la paix et du développement à une angoisse quotidienne de l’effondrement. De quoi suis-je fait pour en être là ?  De quoi « nous » est il fait ? En quoi faisons nous monde ? »

                                                                 J’écrivais ces lignes en 2018 en préambule du dossier présentant Lumière.                                                                                                                                                                                                     François Rascalou

Une zone de turbulences des positions, une déambulation jubilatoire et sonore de la connaissance, une valse de personnages réels et fictionnels dans la marche de notre monde.

Quatre personnes, férues de la pensée et des savoirs, ont inventé une radio libre, une radio de l’intelligence, du sensible, de l’espoir. Dans les temps contrastés que nous traversons, face au danger du silence et la perte de sens, ils sont en demeure de sauver leur radio. Ils décident de sortir dans les rues et de faire circuler les ondes dans nos villes et dans nos corps, de rendre à l’intelligence sa mobilité.

Ces quatre personnes vont se révéler dans leurs tourments comme dans leurs espoirs, et franchiront avec nous des paliers comme autant d’ouvertures. « Tu es prêt? » nous disent ils, « C’est maintenant et pour toujours! « . Alors que de la radio s’échappent des bribes de pensées un poète nous accompagne de loin en loin, qui veille sur nous et nous questionne. 

« La compagnie Action d’Espace chérit la qualité du toucher et du regard. Son nouveau spectacle, Lumière, ne déroge pas à la tradition. Une meute de quatre danseurs part en quête de sens pour lutter contre notre société individualiste atomisée..…La danse, plus empirique, dissout l’individualisme. Les corps, tour à tour lianes vives ou communautés furtives, nous traversent, insufflent l’espoir et soutiennent avec force cette opération de vulgarisation scientifique. Réunis en constellation au milieu de la rue, on fusionne. »

Stéphanie Ruffier – Les Trois coups

Conception, mise en rue, dispositif sonore, texte, chorégraphie : François Rascalou Interprètes, danse-texte-installation sonore : Yann Cardin, Mathilde Duclaux, Lorenzo Dallai, Brigitte Negro, Antonio Rodriguez Yuste Texte poétique et interprète : Antonio Rodriguez Yuste Créateur sonore : Juan Aramburu Production – Administration : Maryam Kak Regard extérieur : Sylvie Faivre Accompagnement domaine de la recherche Emmanuelle Cheyns : Chercheure en science sociales – CIRAD Montpellier. Anne Marcellini :Professeure associée, Facultés des sciences politiques  – Lausanne. Alain Chavanieu : Institut des Biomolécules – Université de Montpellier Soutiens : L’Atelline lieu d’activation art et espace public, Juvignac (34),• La Transverse – Metalovoice, Scène Ouvertes aux Arts Publics, Corbigny (58),• Graines de Rue, Bessines sur Gartempes (87) – Cie associée 2022 • L’Atelier 231- Cnarep, Sotteville-lès-Rouen (75), • Ax Animation, Ax-Les-Thermes (09) • La Halle Tropisme, Montpellier (34)